Zidane accueilli dans la bousculade

Publié le par Adriana Evangelizt

Arrivé hier à Alger en compagnie de ses parents


Zidane accueilli dans la bousculade

par Slimane M.

 El Watan

 


La star du football mondial, Zinedine Zidane, est arrivée hier à Alger, vers 9h30, à bord d’un avion spécial de la Présidence, pour une visite qui durera cinq jours.

Au cours de son séjour dans le pays natal de ses parents, Zidane inaugurera plusieurs projets qu’il a cofinancés avec le ministère de la Solidarité nationale. Tôt dans la matinée, des personnalités sportives et politiques ainsi que les médias du monde entier attendaient l’arrivée de l’ancien champion du monde avec l’équipe de France 1998. Parmi elles, il y a eu le ministre de la Solidarité, Djamal Ould Abbas, le ministre des Sports, Yahia Guidoum, et le président de la FAF, Hamid Haddadj, ainsi que les anciens joueurs de l’équipe du FLN et de la glorieuse équipe nationale 1982, la championne du monde et olympique du 1500 m Hassiba Boulmerka...

A son arrivée, seuls quelques cameramen ont été autorisés à pénétrer sur la piste d’atterrissage, ce qui a provoqué ensuite une bousculade générale entre les photographes et journalistes qui ont réussi à défoncer la porte d’entrée et déjouer la vigilance du service de sécurité. Ils étaient nombreux à vouloir arracher une photo ou une déclaration de Zidane au moment de son apparition. Un fait exceptionnel, jamais de mémoire d’Algérien une personnalité sportive n’a été accueillie avec autant d’enthousiasme.

Vêtu d’un jean et d’une veste gris foncé, Zidane, accompagné de son père et de sa mère, dira en substance au moment de fouler le sol algérien : « Je suis très fier d’être en Algérie, le pays de mes parents. C’est un honneur pour moi. Cela fait longtemps que j’envisageais de venir, mais à cause d’un programme sportif très chargé j’ai dû retarder le voyage. Je m’excuse auprès de mon public. » La bousculade s’est poursuivie jusqu’au salon d’honneur, où des personnalités, dont le ministre des Sports, ont failli être écrasées. Les personnalités sportives chargées de l’accueillir sur le tarmac de l’aéroport international Houari Boumediène ont été éclipsées par la foule. L’ancienne star du football national, Lakhdar Belloumi, s’est montré un peu déçu par la bousculade qui a entravé la cérémonie protocolaire. Il lui a souhaité néanmoins un agréable séjour dans son pays d’origine. « Zidane est un grand joueur, il est aussi champion du monde. Nous avons voulu lui réserver un accueil à la dimension de son talent et de sa réputation, mais on a été dépassés par la bousculade. Je lui souhaite un séjour agréable en Algérie. »

Des footballeurs du lycée sportif de Draria étaient à la fois contents de la venue de « Zizou », mais déçus de n’avoir pas pu l’approcher. Il a été conduit jusqu’au salon d’honneur par ses gardes du corps qui ont réussi à l’arracher, non sans peine, aux représentants des médias. Après l’évacuation de la presse en dehors du salon d’honneur, le ministre de la Solidarité, M. Ould Abbas, est réapparu pour demander aux présents de patienter : « Zidane sera en Algérie pour cinq jours, vous aurez tout le temps de travailler avec lui. SVP laissez-lui le passage parce que nous avons un programme chargé et dans un moment il va inaugurer plusieurs projets. » C’est ainsi que Zidane quittera l’aéroport sous un déluge de flash.

Un programme très chargé

Zidane a rejoint illico presto son lieu de résidence et devait, dans l’après-midi, visiter plusieurs projets dont la localité de Sidi Daoud, où était prévu un déjeuner dans la cantine scolaire d’un établissement de la commune avant d’inaugurer un nouveau bâtiment dans la région de Béni Amrane. Aujourd’hui, Zinedine Zidane inaugurera un centre hospitalier dans la wilaya de Boumerdès et visitera le centre sportif national de Sidi Moussa. Le programme de Zidane comporte également une rencontre spéciale, demain, avec le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et devra assister à un match de championnat jeudi entre les formations de l’USM Alger et la JSM Béjaïa, au stade du 5 Juillet, et une visite dans le village de ses parents à Aguemoune (wilaya de Béjaïa).

Sources
El Watan

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Actualité

Commenter cet article