Materazzi avoue avoir insulté Zidane

Publié le par Adriana Evangelizt

Materazzi revient peu à peu sur ses premières paroles. A la base, il n'avait rien dit. Il va même jusqu'à nous faire croire qu'il ne sait pas ce qu'est un terroriste. Comme on dirait dans un langage châtié, il cherche à se faire passer plus "con" qu'il n'est.  On sent la ruse. D'autres diraient, il fait l'âne pour avoir du son. La vérité c'est qu'il a peur des suites que pourrait prendre l'affaire. C'est ainsi que nous le sentons. Imaginez deux secondes que sa culpabilité soit prouvée dans le coup de boule de Zidane parce qu'il l'a insulté gravement. Il serait clair et net alors que la Coupe du Monde, l'Italie ne la mérite pas. Ce que nous pensons, personnellement, de toute façon. Sans l'insulte de Materazzi, il n'y aurait pas eu de coup de boule et donc pas de carton rouge pour Zidane. Je sais bien qu'avec des SI, on mettrait Paris en bouteille mais il faut bien convenir que c'est l'Italien qui a commencé... et pour faire passer la pilule, il va même jusqu'à se dédouaner en disant que Zidane l'aurait regardé avec arrogance, comme si c'était son style. Non, décidément nous ne sentons pas ce Materazzi, c'est un faux cul et un jaloux. Et en plus, il n'est même pas franc. Il dit qu'il a insulté Zidane mais se tait sur l'insulte. Nous espérons de tout coeur que Zinedine parlera et dira la vérité. De toute façon, comme les choses sont parties, la vérité se saura bientot et c'est d'ailleurs pour cette raison que Materazzi commence à prendre les devants. Petit à petit, il se dévoile pour ne pas être pris à son propre piège au dernier moment... et vous verrez que d'ici peu, c'est sur lui que retombera l'opprobre. Tout comme vous verrez que tous les médias qui ont critiqué Zidane se mettront à l'encenser. Nous nous chargerons de leur rafraîchir la mémoire...

Materazzi avoue avoir insulté Zidane

par William Royer

Le défenseur italien Marco Materazzi, coupable d’avoir insulté le meneur de jeu français, et d’avoir provoqué son expulsion, est finalement sorti de son silence. Le débat était clair dès le début de l’affaire : Zinédine Zidane a répondu à une violente insulte du défenseur. Mais toute la question est aujourd’hui de savoir laquelle.
Les rumeurs circulent, certains journaux anglais ont même été jusqu’à engager des spécialistes de la lecture sur les lèvres afin de décrypter les propos de l’italien…Certains évoquent des insultes sur sa mère, des insinuations racistes (« Terroriste »….). Marco Materazzzi, joueur connu pour ses nombreuses grosses fautes sur les plus grands attaquants du Calcio, s’est donc expliqué, hier, au quotidien italien "La Gazzetta dello Sport". « J'ai tenu son maillot pendant quelques secondes seulement, il s'est tourné vers moi, il m'a parlé en raillant, il m'a regardé avec super arrogance, de haut en bas : « si vraiment tu veux mon maillot, je te le donnerai après ». Je lui ai répondu avec une insulte, c'est vrai » a déclaré le défenseur transalpin. Qui, sans préciser la nature du mot doux, ajoute : « Une insulte de celles qu'on s'entend dire des dizaines de fois et qui nous échappent souvent sur le terrain. Ce qui est sûr c'est que je ne l'ai pas traité de terroriste : je ne suis pas cultivé et je ne sais même pas ce que c'est un terroriste islamiste et ma seule terroriste c'est elle..." a ajouté le défenseur de l'Inter Milan en montrant sa fille de 10 mois. Voilà ce dont on se contente, en en attendant peut être plus du coté français d’ici quelque temps…
Quoi qu’il en soit, beaucoup de gens tombent ces derniers jours sur Zidane, mettant en exergue sa sortie gâchée, son geste impardonnable. Ces même personnes qui voilà quelques mois chantaient les louanges de celui sur qui toute la pression d’un pays tout entier reposait, et qui ne laissait rien transparaître, lui reprochent aujourd’hui d’avoir eu un moment de faiblesse, de n’être finalement, comme nous, qu’un homme. Le geste est laid, l’exemple à ne pas suivre, certes. Mais peut-on accabler Zizou quant on sait, déjà qu’il est à coup sûr le premier à être triste de cette sortie ratée mais ensuite qu’il n’a finalement fait que répondre non pas à une insulte banale mais à une provocation violente, dont on peut croire qu’elle avait un rapport avec la mère du français, en ce moment souffrante ?


Sources : IZDI

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Le problème Materazzi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article